La pédicurie équine est une alternative à la maréchalerie traditionnelle.

Nous réalisons la pédicurie équine appliquée et traitons les pieds des chevaux sans faire appel à la ferrure : le parage naturel.

Le parage est avant tout un acte de maréchalerie, qui a pour but d’entretenir le pied du cheval, il ne se pratique pas à la légère.

Depuis quelques années, on entend de plus en plus parler de Parage Naturel ou physiologique, de plusieurs méthodes et leurs polémiques…

Au fil du temps, avec mon expérience de Maréchal-Ferrant et de Pédicure équin, j’ai beaucoup réfléchi en faisant évolué ma perception, ma vision et mon ressenti sur le cheval.

En m’interrogeant sur son évolution dans notre monde, son environnement, ses pathologies, et sur le fait que le cheval puisse marcher sur ses sabots librement.

J’ai observé le cheval dans sa globalité, car le cheval n’est pas qu’un pied, c’est un tout !

Un être avec une grande sensibilité, qu’il ne peut exprimer par la parole mais à travers son corps.

En tenant compte de tous ces éléments, j’ai ainsi façonné ma propre méthode où j’apprends toujours et encore avec le cheval.

Chaque cheval est unique et chacun mérite une attention particulière. Jean Zelisko

Parage naturel

Qu’est-ce-que le Parage naturel ?

Dans l’absolu, tous les chevaux peuvent marcher librement avec ce que la nature leur a donné comme protection : leurs sabots.

Il faut cependant savoir juger, évaluer avec un œil professionnel : leurs capacités et aptitudes naturelles, leur environnement de vie quotidienne, leur morphologie, leurs fragilités aussi…

Tous les facteurs favorables ne sont pas forcement réunis car le cheval parfait n’existe pas, tout comme l’humain d’ailleurs…

Mon savoir-faire en la matière permettra d’apporter les corrections nécessaires et faire en sorte que le cheval retrouve une aisance pour marcher « Pieds libres » sur tous les sols et qu’il retrouve ses sensations perdues.

Le cavalier a aussi son rôle à jouer : il faut qu’il prenne conscience que c’est avec un entretien régulier du pied que l’on renforcera le sabot, aussi avec de l’exercice et de la mobilité.

Le premier parage ne sera pas forcément significatif « du Parage Naturel », même si on note déjà des améliorations, le cheval doit se ré-habituer à marcher librement. Laissons le temps au temps.

Parage naturel des sabots du cheval

Les Bienfaits du Parage Naturel

Pour le cheval

Au niveau des membres :

  • Un rééquilibre parfait du sabot et de son doigt
  • Un développement de la muraille du sabot
  • Un épaississement de la sole
  • Un développement de la fourchette et barres
  • Une proprioception parfaite et plus de confiance dans ses allures
  • Atténuation des mollettes et vessigons, voire leur disparition
  • Action bénéfique sur les pathologies : Fourbure, naviculaire, tendinites, seime, fourmilière, ligne blanche, abcès…

Dans sa globalité :

  • Circulation sanguine et énergétique améliorée
  • Système respiratoire et cardiaque améliorés avec meilleure récupération à l’effort
  • Amélioration de l’état général du cheval (peau, crin, résistance, stress…)

Pour le cavalier

  • Ballades dans la neige
  • Plus de sécurité car plus de glissades sur le macadam ou sur l’herbe
  • Moins onéreux

Ce qui peut rendre plus difficile l’adaptation au Parage Naturel

Pour le cheval

  • Alimentation moderne trop concentrée
  • Cheval en box toute l’année
  • Mauvaise hygiène du box
  • Adaptation plus ou moins longue selon le cheval

Pour le cavalier

  • Utilisation restreinte, pas toujours quand on le décide
  • Manque de patience
  • Polémiques et idées reçues

Solutions pour faciliter l’adaptation

Commentaires